Tomber dans les bras de Morphée une fois la nuit tombée est depuis des millénaires la source de bien des inquiétudes. Laisser nos songes aller au gré de leur envie et prendre des directions incontrôlés, tantôt peuplées de rêves ou de cauchemars, nous sort parfois de notre sommeil le cœur battant à tout rompre.

Les rêves et leur particularité incontrôlable ont depuis toujours attisé les croyances. Bon nombre de civilisations ont tenté d’en percer les mystères…Car c’est bien connu : ce que l’on ne contrôle pas est source d’angoisses. Adultes ou enfants, personne n’y échappe ! Les tribus amérindiennes comme les Ojibwe avaient alors créé ce qui a depuis traversé les siècles pour venir jusqu’à nous : le capteur de rêves.

Plus communément connu sous le nom d’attrape-rêves, cet objet hautement symbolique, tel un talisman, promet à son détenteur des nuits apaisées éloignées de toutes sources d’angoisses. 

Johanne, lilloise aux doigts de fée, crée de toute pièce des attrapes-rêves (mais pas que!) aux vertus aussi esthétiques que symboliques.

Depuis la création de son entreprise, son talent n’a fait qu’accroître et elle propose désormais une gamme entière de décoration tendance aux allures bohème chic.

Focus sur le parcours de cette lilloise dont le talent et les valeurs sont à la hauteur de ses ambitions.

Mes-attrapes-reves-photo1

Qui est Johanne ? Son parcours 

La scolarité de Johanne n’a pas été un long fleuve tranquille. Johanne n’était pas faite pour suivre un parcours scolaire dit classique. L’adolescente créative et rêveuse peine à y trouver sa place. Les matières générales comme le français ou les maths ? Elle n’y porte pas beaucoup d’intérêt. En revanche, il suffit de lui parler d’art plastique ou d’histoire de l’art pour éveiller sa curiosité et son envie de se dépasser.

Elle excelle dans ces matières car elle peut laisser libre court à sa créativité.

Au lycée, ce désintérêt pour la voie générale se confirme. Elle le sait, elle le ressent. Au début des années 2000 choisir de s’orienter vers un métier manuel est plutôt mal perçu, peu gratifiant et plutôt réservé aux élèves en échec scolaire. 

Bref, Johanne, toujours aussi douée dans les matières artistiques vit difficilement cette période de sa vie. Pourtant c’est une évidence. Elle a de l’or de les mains et elle est bien décidée à en faire quelque chose.

Avec soulagement, elle intégre un CAP  graphiste/décorateur. C’est la révélation et surtout la délivrance. Dans ce nouveau cursus, Johanne peut lâcher les chevaux et être vraiment elle-même. 

Johanne, créatrice de Mes Attrapes Rêves

Beaux arts et créativité

Confiante, elle poursuit sa lancée en enchaînant avec un bac pro communication graphique et infographie. 

Un tremplin qui lui permettra ensuite d’intégrer l’école des Beaux-Arts de Tourcoing.

Son excellent niveau la positionne même parmi les meilleurs, mais Johanne sent bien qu’un petit quelque chose cloche…

Oui elle est créative, mais elle ne se sent pas artiste au sens engagée du terme, c’est- à-dire vouée à délivrer des messages dans chacune de ses œuvres. Si Johanne peint, c’est avant tout pour le plaisir d’associer les couleurs, mélanger les teintes, ressentir cette joie de créer quelque chose pour la beauté de l’œuvre finale. 

Elle se rend compte alors que son travail a plus une orientation décorative que purement artistique. 

À côté de ses étude, Johanne travaille. Des jobs alimentaires comme serveuse qui lui permettent de payer son loyer et les dépenses du quotidien, mais qui lui demandent aussi beaucoup de temps et d’énergie.

La peinture comme échappatoire, elle participe régulièrement à des expositions et commence à créer des bijoux. 

Consciente que ses études aux Beaux-Arts ne lui conviennent pas à 100%, elle arrête, forte de son expérience déjà acquise. 

Brandy et Melville

Elle décroche alors un emploi de conseillère de vente chez Brandy Melville, adresse mode pour ados incontournable du Vieux-Lille. 

Elle s’y investit entièrement au point où 6 mois plus tard, elle se voit proposer le poste de responsable merchandising pour remplacer une collègue en congé maternité. Une aubaine pour cette passionnée de déco, virtuose de la chine. 

En parallèle, Johanne continue à créer et vendre ses bijoux. Elle a la chance d’avoir un manager compréhensif qui lui laisse ses samedis disponibles pour qu’elle puisse se consacrer entièrement à cette activité. 

Johanne a commencé à exposer ses créations chez Brandy Melville

Les débuts de Mes attrapes-rêves

Curieuse, Johanne s’inspire des tendances repérées aux États-Unis. Un jour, il lui vient cette idée géniale de créer un attrape-rêve pour décorer la boutique de Brandy et Melville. En France, le concept est alors peu répandu. Immédiatement la créativité de Johanne entre en ébullition. Avec du matériel de récupération trouvé chez elle, elle fabrique le premier modèle qu’elle exposera au public de la rue Esquermoise.

Et c’est une vraie réussite puisqu’on entre dans la boutique pour demander s’il est à vendre !

Devant ce succès, Marc, son responsable, lui suggère de créer son autoentreprise pour vendre les prochaines créations à son compte…Une super idée car les suivants se vendent comme des petits pains !

Marc lui commande même des exemplaires pour garnir les vitrines des boutiques aux quatre coins de la France !

C’est le début de l’aventure Mes attrapes-rêves !

Les attrapes-rêves de Johanne ont vite rencontré le succès

La rencontre qui lui ouvre les yeux

Les commandes affluent. C’est un vrai bonheur pour Johanne de partager sa passion et sa créativité à travers cet objet déco hautement symbolique.

Mes Attrapes Rêves fait son chemin jusqu’à une rencontre. Ses créations sont remarquées Outre-Atlantique. Les  créations  laisent tant qu’on lui propose d’y développer son entreprise. Mais tout ce qui brille n’est pas or. Derrière cette proposition alléchante se cache une obligation de rendement et donc de faire sous traiter ses créations au pays du Soleil Levant, bien loin des valeurs de Johanne.

Sous-traiter en Chine? Hors de question. Vivre à un rythme effréné pour vendre toujours plus ? Encore moins. 

Johanne est attachée à sa liberté. Elle aime pouvoir travailler à son rythme sans ressentir le poids de la pression du travail. Pas de rêve américain pour la jeune femme qui décline évidement la proposition.

Cette aventure lui donne un véritable pour de boost pour développer Mes Attrapes-Rêves à sa façon, en accentuant leur esthétisme.

D’autres créations déco sont venues rejoindre les attrapes rêves

L’importance de la relation client

J’aime la relation avec mes clientes. Ce n’est pas juste un achat, derrière il y a une histoire.

Un attrape-rêve n’est pas un objet ordinaire. Il est porteur d’espoir. Espoir de douces nuits, de sommeil paisible et donc de sérénité retrouvée au sein du foyer.

Au delà delà de l’esthétisme, l’objet est parfois choisi avant la naissance de bébé dans le but de lui offrir de doux songes dès ses premiers jours. Pour d’autres, il répond à une problématique et arrive au secours de familles en quête de solutions en faisant appel aux croyances ancestrales. 

Souvent les clientes partagent ensuite les photos du bébé, de sa chambre avec la déco installée. J’entre dans leur vie.

Chaque modèle est réalisé avec soin. Johanne peut aussi concevoir des modèles sur-mesure. Pour ceux-là elle prend le temps d’échanger.

L’univers Bohème Chic de Mes Attrapes Rêves

L’univers de Mes Attrapes-rêves

L’univers de Mes Attrapes-rêves est résolument bohème chic.   » J’ajoute toujours des petits détails précieux comme des perles  » précise la créatrice. Je choisis des matières et des couleurs qui m’inspirent. Je connais mes modèles par cœur.

Tissus, laine, cercles, cordes, etc…Toutes les fournitures nécessaires à la création de ses modèles viennent de France.  « Je ne peux pas acheter derrière mon écran. Je me déplace à Paris dans le marais pour acheter mes perles. »

Mes Attrapes Rêves : une gamme déco qui se développe 

Au delà des attrapes-rêves, Johanne développe également toute une gamme de décorations irrésistibles. 

Lunes cousues à la main ou en macramé, étoiles Frou-frou, arcs-en-ciel en macramé, la douceur de l’univers de Mes Attrapes-Rêves apporte douceur et rêverie dans nos intérieurs.

Ateliers créatifs

Tu souhaiterais confectionner toi-meme ton attrapes-rêves ? C’est possible  !

Johanne propose des ateliers déclinés selon les besoins pour des événements en entreprises ou pour les particuliers. 

Ateliers pour les entreprises

De plus en plus de comités d’entreprises recherchent des idées pour fédérer leurs équipes. Un atelier créatif est un excellent moyen de créer une osmose entre collègues.

Ateliers pour événements et enfants 

Besoin d’une idée pour un enterrement de vie de jeune fille ? Imagine la joie et le souvenir impérissable d’un attrapes-rêves confectionné entre amies…

Johanne s’occupe de tout, elle ramène le matériel nécessaire, il n’y a plus qu’à se laisser guider.

En panne d’idées pour animer l’anniversaire de ta petite canaille ? Pense à Johanne ! Une activité manuelle canalisera l’énergie débordante des petits invités et ils seront ravis de repartir avec leur propre création!

Où retrouver Mes attrapes-rêves ?

Retrouve l’univers de Mes Attrapes-Rêves sur les réseaux sociaux en t’abonnant à ses comptes Instagram et Facebook

Craque sur une de ses jolies créations sur l’eshop de son site internet !

Tu habites la métropole lilloise? Alors tu pourras découvrir Mes attrapes Rêves à la boutique Homy Shop Déco !

Envie d’une création personnalisée ? N’hésite surtout pas à contacter Johanne qui se fera un plaisir d’échanger avec toi sur tes envies afin de créer l’objet de tes rêves.

Bientôt sur Ankorestore !

Découvre également Milk and hug | Du doudou au bavoir, le tendre univers de bébé